Didier Geslain : Conférence au Connétable le 5 octobre 19 h 30

BRUANT, le plutonien et le Mirliton.

Ce campagnard, natif du signe du Taureau, devient la figure emblématique des quartiers d’un Paris qu’il déteste.

Des chansons comme « A Montmertre », « A la Bastoche », « A La Chapelle », «  A La Goutte d’Or », «  A Montpernasse » « A La Vilette » ou « A Batignolles » sont entrées  dans la mémoire collective. Elles pourraient appartenir au folklore.

En fait Bruant n’est pas le chantre de Paris mais d’un monde marginal, nocturne celui des marlous, souteneurs, voyous, « apaches » ou pauvres filles. Le chroniqueur de la marge. Il  compose un hymne tendre à tous les vagabonds, réprouvés,  marginaux, déclassés, laisser-pour-compte.

La décrépitude et la mort sont au cœur d’une œuvre décapante qui par certaines facettes peut rappeler celle Villon et plus proche de nous Zola et Louis Ferdinand Céline. .

Nous nous pencherons sur son ciel de naissance  vendredi  5 octobre à 19 h 30 au Connétable 55 rue des Archives. Métro Rambuteau.

Seront  survolés les thèmes de ses principaux interprètes : Yvette Guilbert, Yves Montand (Les Canuts), Mouloudji, Cora Vaucaire, Monique Morelli, Brassens, Marc Ogeret, Léni  Escudero, Renaud, Pigalle. Si le temps le permet ceux des peintres Steinlen et Toulouse Lautrec .

Frank Molinaro, comédien remarqué pour son rôle dans « Changer la vie, Mitterrand » de Serge Moati, présent  illustrera  de son talent quelques textes d’Aristide Bruant.

Participation aux frais : 15 €

Réservations : 01 49 29 78 82 ou 06 52 04 84 07 ou geslain@gmail.com

Poster un commentaire

27 septembre 2012 · 20h 07

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s